jeudi 4 décembre 2008

Alimentation de laboratoire pas chère

Quand on fait des petits montages électroniques, une alimentation de laboratoire deviens vite indispensable. Jouer avec des piles et des ponts diviseurs, ça va bien un temps mais cela deviens vite très lourd !

Par contre une vrai alim de labo coute vite des sous. Alors quitte à  mettre pas cher, autant mettre rien du tout[1] ! Avec un peu d'astuce, d'espièglerie c'est la vie... heu non. Un peu d'astuce et surtout un bon moteur de recherche peut transformer une vieille alim ATX qui prend la poussière en alim non réglable mais qui nous fournira les tensions les plus courantes[2].

Attention Même débranchée, de fortes tensions mortelles sont présentes dans une alim. Laissez les condensateurs se décharger plusieurs jours avant de l'ouvrir ! Et bien sur faites aussi une croix sur votre garantie :)

Je ne vais re-détailler ici tout le processus, de nombreuses pages existent déjà . Je me contente donc de vous renvoyer vers la page que j'ai principalement utilisée, très claire et détaillée ainsi que sur mon wiki ou j'ai regroupé plusieurs autres liens

Coté matériel, je n'ai eu à  acheter que la résistance de puissance à  4.30€, j'ai trouvé tout le reste dans les poubelles[3] ou dessoudé à  partir de vieux matos patiemment collecté et stocké. En temps de réalisation, vu mon taux d'occupation actuel, j'ai étalé sur plusieurs semaines, mais ça peut être torché en 2h.

Voici quelques photos commentées. Tout d'abord un petit plan[4] pour le placement Plan

L'essentiel positionné et soudé click La résistance doit être fixée en contact avec la carcasse métallique et dans le chemin du ventilateur pour assurer un bon refroidissement.

Le ventilateur étant particulièrement bruyant, j'ai ajouté un petit interrupteur pour choisir de l'alimenter en 5V (utilisation normale) ou de le repasser en 12V en cas d'utilisation prolongée ou particulièrement consommatrice. Il est soudé sur une plaque à  trous ce qui me permet de conserver le connecteur d'origine du ventilateur. Les alims sont repiqués sur les fiches bananes. Comme les LED, il est simplement fixé à  la super glue. click

Enfin, le produit fini :) click J'ai conservé les prises Molex pour pouvoir y brancher un disque ou un lecteur CD.

D'autres photos sont disponibles sur le wiki. N'oubliez pas d'isoler vos connections à  la gaine thermo ou au scotch d'électricien.

Notes

[1] ou presque

[2] et même du -/+ pour des amplis op.

[3] oui ça aide de travailler dans une boite qui fait du hard, et merci à  Jean-Pierre pour la LED jaune

[4] inkscape powered


Commentaires du post original

Aucun commentaire:

Publier un commentaire